Nous accompagnons des agriculteurs, associations, collectivités et acteurs publics à développer une approche agro-environnementale cohérente et pragmatique

Coordonner un projet est une activité qui demande une grande capacité d’organisation mais aussi d’adaptation. Elle regroupe de nombreuses sous-activités indispensables au fonctionnement des projets.


*Animation de réunions multi-partenariales*

 Le CDA travaille, au sein de tous ses projets, en partenariat avec différentes structures. Dans des contextes parfois complexes, l’animation de réunion multi-partenariale prend tout son sens.

Les membres de l’équipe du CDA sont donc compétents dans l’utilisation, voire la création, d’outils d’animation.

Le but de l’utilisation de tels outils est de permettre la cohésion du groupe, la création d’une vision partagée et la co-construction d’objectifs communs.

L’animation de telles réunions passent également par un savoir-être adapté.


*Gestion financière*

Lors du montage d’un projet, le montage du budget est l’une des étapes clés. Il est indispensable de bien savoir chiffrer les actions et donc d’estimer au mieux son temps de travail. Il s’agit de ne pas le surestimer mais surtout, ne pas le sous-estimer.

Cela implique donc d’être en capacité de se projeter sur le long terme.

Lors du montage mais aussi au cours du projet, il est indispensable de rechercher des sources de financement. Ces sources peuvent être publiques comme privées. Le montage d’un dossier de demandes d’aides est une activité très gourmande en temps de travail. Elle n’est pas à négliger.

De même, la gestion du budget au cours du projet est une étape clé pour un projet réussit. Il est important pour le gestionnaire, comme pour les financeurs, qu’il soit utilisé à bon escient. Il est indispensable de pouvoir chiffrer exactement le temps passé par chacun des partenaires sur quel type d’actions. Il est également indispensable de conserver toutes les preuves de dépenses.


*Coordination de partenaires*

Chiffrer implique d’avoir toutes les données à disposition. Récupérer ces données est donc essentiel et cela passe par une bonne coordination des partenaires.

Mais coordonner les partenaires ce n’est pas seulement récupérer des données. Il s’agit aussi de créer un environnement de travail bienveillant et productif.

Cela passe également par une bonne gestion administrative et par la rédaction de conventions. Ces conventions ont pour but d’établir les relations entre les partenaires et le fonctionnement du projet. Elles doivent être compréhensibles et exhaustives afin de prémunir chacun contre des litiges qui pourraient apparaître.